Sommaire

Il était une fois, Nans et Bamba…

Caroline Mitlas

Habiter, c’est occuper habituellement un lieu. Parfois ce lieu s’éloigne de nous tant il est loin de ce qui rythme nos vies : école, travail, activités… Il est donc parfois loin en termes de distances, mais aussi en temps. En effet, les trajets qui nous occupent, nos déplacements quotidiens, ces migrations pendulaires nous éloignent doublement de notre habitation : c’est ici une des problématiques auquel le projet Bamba souhaite répondre.

À ce sujet, nous nous sommes entretenus avec Nans M. sur son projet de construction écologique et innovant dans le cadre de Bamba.

Ainsi, pour Nans il est nécessaire de limiter ces déplacements qui l’éloigne de moments précieux en famille.  Lui et sa famille vivent dans une ville à proximité de Clermont-Ferrand : une ville proche mais qui devient loin aux heures de pointe. Pour lui et sa famille, se rapprocher de Clermont-Ferrand et du tramway, véritable facilitateur dans les déplacements pendulaires, était la prochaine étape, mais le prix d’une maison familiale avec un jardin était quelque peu bloquant.

C’est donc au salon de l’immobilier en septembre dernier qu’il entrevoit une solution à son objectif : le projet Bamba ! Cette première rencontre avec les équipes du projet s’est poursuivie avec un rendez-vous dans les locaux des architectes urbanistes à Montferrand. Cet accompagnement rassurant a permis à Nans de mieux se projeter.

Soulignons que le projet Bamba a séduit Nans et sa famille pour de nombreuses raisons dont la localisation comme nous l’avons vu, mais aussi pour l’écoconstruction. En effet, Nans s’intéresse de très près à cela puisque lui-même fabrique des matériaux et essaie d’être de plus en plus éco-responsable en mettant au point des produits bas carbone pour le gros œuvre, le second œuvre, les façades et les produits plus basiques comme les colles à carrelage. Pour lui, la réflexion est amorcée et actée professionnellement, et le projet Bamba lui permet de la poursuivre et de l’ancrer dans son nouveau projet de vie. Ainsi, son travail nourrit son projet d’habitation et vice-versa : c’est une expérience complète, enrichissante et porteuse de sens pour ce professionnel. Il a notamment découvert une entreprise locale qui propose une technique canadienne pour les fondations avec un système de pieux vissés, il en étudie la faisabilité pour son projet.

Côté pratique, Nans collecte pour le moment les devis des entreprises contactées à qui il a soumis son cahier des charges établi avec l’architecte conseil. Pour lui, « l’accompagnement est vraiment appréciable et les échanges constructifs, les propositions sont en adéquation avec nos goûts, c’est vraiment plaisant. »

L’intégration du quartier dans le paysage et donc dans l’environnement local, fut aussi un facteur de décision pour lui. Il aime entre autres, l’idée derrière ce projet d’esprit de vie de quartier, l’ambiance village. Un autre point d’intérêt décisif pour lui et sa famille, c’est la possibilité d’un habitat transgénérationnel. En effet, Nans et sa famille, avec l’aide des architectes, ont pensé un projet d’habitation avec d’un côté la maison familiale de plain-pied et un deuxième logement au-dessus pensé et conçu comme un espace pour les enfants pendant leurs études et après.

Vous l’aurez compris, avec Bamba, Nans et sa famille se sont lancés dans un projet innovant à plusieurs échelles et intégré dans des problématiques relatives aux déplacements, à l’écologie et au vivre ensemble. L’accompagnement dont ils bénéficient est précieux et leur permet de bien se projeter dans ce changement à venir. Nous leur souhaitons ici le meilleur !

Spot Magazine no 23HABITER, SE DEPLACER

Auteur·e·s :
Lucie Jolivelle & Odile Duplessy, Lucie Jolivel, Caroline Mitlas, Lillian Nobilet, Patrick Bernard, Annick Boubon, Morgane Ranzini